NOUS RECRUTONS DES EQUIPES DE FACADIERS

février 22, 2022

Top 5 des isolants phoniques écologiques les plus performants

DD Isolation

 

Lors de la construction ou de la rénovation d’une maison, l’isolation phonique constitue une étape très importante. Elle permet généralement de réduire au maximum les bruits extérieurs qui peuvent nuire à la tranquillité. L’utilisation des isolants phoniques écologiques pour réaliser cette tâche réduit les risques de développer des allergies et limite les dépenses en énergie grise. Plusieurs possibilités s’offrent à vous à cet effet. Le choix du meilleur isolant peut représenter un grand casse-tête, surtout si vous en recherchez un qui soit à la fois écologique et performant. Pour faciliter vos recherches, voici le top 5 des meilleurs isolants phoniques écologiques les plus performants.

 

Le liège expansé

 

Le liège expansé est un matériau naturel réalisé avec l’écorce du chêne-liège. C’est l’un des meilleurs isolants phoniques et thermiques selon les professionnels du secteur. Il résiste bien dans les milieux humides et est imputrescible. Ce matériau d’isolation résiste également aux insectes et aux rongeurs. Pour finir, le liège expansé est aussi résistant au feu.

 

Le liège est disponible sous forme de panneaux ou de granulés injectables. Vous en trouverez sous forme de plaques d’épaisseur 40 mm, qui réduisent l’intensité des sons aériens aigus à 100 %. En ce qui concerne les sons d’impacts, les plaques de 10 et 40 mm atténuent les bruits respectivement de 20 et 34 dB en moyenne.

 

De manière générale, les plaques plus épaisses sont plus performantes. Celles de 40 mm sont dotées d’une conductivité thermique de R=0,95.

 

Cet isolant peut être utilisé aussi bien pour le mur, le sol, le plafond et même les combles. On fait usage d’une granulométrie assez fine pour le mettre dans les parois à isoler. Pour mieux profiter de ce matériau, optez pour le liège expansé noir, pour sa fluidité.

 

Il est à noter qu’une forte odeur de brûlé et de poussière se dégage lors de son utilisation, mais l’odeur disparait quelques jours plus tard avec de l’aération.

 

Il faut prévoir environ 30 pour une plaque 20 cm avec une conductivité thermique de 5.

 

L’ouate de cellulose

 

L’ouate de cellulose est un matériau isolant 100 % naturel, recyclé à partir de papier journal ou de boue de papier. Elle est naturelle et respectueuse de l’environnement, car elle donne une deuxième vie aux déchets de papier. Ce matériau est vendu en vrac pour être directement soufflé dans le sol pour vos besoins d’isolation. Il bénéficie d’un excellent déphasage.

 

L’ouate de cellulose est semi-rigide, mais reste malléable. C’est un excellent isolant phonique et un bon isolant thermique. Ses performances phoniques sont tout simplement formidables. De plus, elle permet de réguler la chaleur à l’intérieur. Une plaque d’ouate de 45 mm réduit les bruits d’impact, en moyenne de 47dB, tandis qu’une autre de 100 mm réduit en moyenne de 60 dB.

 

La cardeuse est la machine recommandée, lorsque la superficie à isoler dépasse 50 m2. Elle est adaptée pour les cloisons, les plafonds et les murs. N’oubliez pas d’utiliser un frein à vapeur pour augmenter l’étanchéité à l’air et laisser circuler les vapeurs d’eau. Toutefois, elle peut se poser à la main également pour certains recoins.

 

Il faut noter en revanche que l’ouate de cellulose ne résiste pas à l’humidité et est très inflammable. Elle peut contenir aussi des sels de bore. Cependant, la demande est légèrement en hausse depuis quelques années.

 

Il faut prévoir environ 8,5 €/m2 pour une plaque de 20 cm de résistance R=5,4.

 

La laine de bois ou fibre de bois

 

La laine de bois est obtenue à base des fibres de bois. C’est un isolant renouvelable et entièrement naturel. Elle permet de réutiliser les déchets de bois. Elle possède un bon rapport qualité-isolation-prix. Avec le temps, cet isolant ne se tasse pas et se décompacte très vite. Sa fabrication ne nécessite qu’une très faible production d’énergie grise.

 

On la retrouve sous forme de panneaux rigides et semi-rigides. À la demande, elle peut être vendue en vrac pour être directement injectée dans le sol ou les murs. Cet isolant bénéficie également d’une grande capacité de déphasage. Le confort est garanti pour l’été.

 

Avec une machine, l’application est plutôt rapide et peu contraignante pour les surfaces n’excédant pas 30 m2. La laine de bois peut être utilisée, dans le cadre d’une isolation de combles perdus par épandage manuel par frein à vapeur. Dans le cas des toitures, des rampantes et des planchers intermédiaires, il faudra fabriquer des caissons à remplir sous pression.

 

Son principal inconvénient est la sensibilité à l’humidité et le manque de souplesse. De plus, beaucoup de poussières se dégagent lors de sa mise en œuvre.

 

Pour une plaque de 20 cm et de conductivité 5, il faut compter environ 10 €/m2 à l’achat. Son coût est relativement abordable.

 

La fibre de coton

 

Encore appelée laine de coton, la fibre du coton est un isolant phonique léger. Elle est issue du recyclage des chutes, dans l’industrie du textile. Elle se retrouve généralement en vrac et est un isolant facile à manipuler.

 

La fibre de coton bénéficie d’une excellente capacité de réduction des sons solidiens, soit 42 dB en moins pour un minimum de 50 mm. Quant aux sons aériens, elle peut les réduire à 95 % en moyenne. En plus d’être un excellent isolant phonique, la fibre de coton possède d’énormes performances thermiques. Elle est également inflammable.

 

La fibre de coton est recommandée pour l’isolation thermique et pour les remblais des combles perdus. Sa conductivité thermique est située entre 0,036 et 0,045 W/(m.K). Toutefois, la laine de coton ne résiste que très peu dans les milieux humides et contient du polyester.

 

Pour se procurer de la fibre de coton, il faut prévoir entre 12 et 25/m2.

 

La laine de mouton

 

La laine de mouton encore appelée ouate de laine de mouton est un isolant naturel très apprécié pour sa résistance et sa longévité. Elle est issue de la tonte des moutons. Entre autres qualités, elle bénéficie également d’une grande d’absorption.

 

En effet, la laine de mouton peut absorber deux fois son poids en eau sans pour autant perdre de son pouvoir isolant. En été, l’humidité stockée procure de la fraîcheur à l’intérieur. Elle résiste au tassement et ne provoque généralement pas d’allergie au contact de la peau.

 

Elle est disponible en vrac et est utilisée pour l’isolation des combles perdus et des planchers intermédiaires.

 

La laine de mouton est particulièrement sensible aux insectes et plus précisément aux mites. Le prix d’achat TTC, excepté la mise en œuvre est de 62, le sac de 10 kg.

 

Chacun de ces isolants constitue un excellent moyen pour réduire les bruits, mais aussi la consommation en énergie des foyers. Ils sont des matériaux écologiques et moins coûteux à l’achat. De plus, leur utilisation est peu contraignante.

 

4.7/5 - (8 votes)
Demander un devis