Spécialiste de l'isolation des murs, toitures, greniers et maisons

Contactez-nous via NOTRE FORMULAIRE ou par téléphone au 010/68.91.00

Conseils

Quelle isolation pour les bâtiments à usage professionnel ?

Tout établissement de type bureaux, commerces, hôtels ou restaurants constitue un lieu de convivialité, avant d’être un lieu d’achat, de vente, de discussion ou encore de travail. Il est donc important de se soucier du confort et de rendre le bâtiment le plus agréable possible pour ces utilisateurs.  

Le confort n’est pas uniquement thermique, la question de l’isolation phonique devra aussi être considérée. Les bruits, les échanges verbaux sont en effet inhérents aux univers professionnels. Il y faut donc une solution optimale.

Un seul niveau ne suffit pas

Les travaux d’isolation phonique d’un immeuble à usage professionnel consistent à limiter, voire anéantir, la diffusion de sons et bruits, d’une pièce à une autre. Pour qu’ils puissent fournir le meilleur résultat possible, il faut qu’ils se fassent sur plusieurs niveaux, du plafond aux fenêtres, en passant par les murs et les plafonds.

Isolation du plafond

En ce qui concerne l’isolation du plafond, certains professionnels recommandent actuellement le plafond suspendu. Ce dernier, en plus d’être financièrement abordable, dispose d’une bonne capacité à contrecarrer les nuisances sonores pouvant être à la source de désagréments pour les clients ou pour le personnel. Une mauvaise isolation photonique entrainera également une baisse de productivité des salariés. Du côté esthétique, il s’agit aussi d’un choix idéal, pouvant recevoir des LED de couleur, par exemple.

Isolation des murs

Avec une isolation des murs fiable, il y aura également moins d’échanges de bruits entre l’extérieur et l’intérieur. L’entreprise pourra de cette manière assurer la tranquillité des travailleurs ainsi que des personnes qui lui rendent visite. Pour réussir cette isolation, une cloison double dans laquelle il faut enfourner des panneaux de laine minérale (de verre ou de roche) est incontournable. Ce matériau est réputé pour sa capacité à pomper les vibrations déplaisantes dans un bâtiment. La mousse isolante en plaques autoadhésives ou collantes en polyuréthane peut aussi fournir les mêmes résultats, mais avec, comme cerise sur le gâteau, une mise en œuvre plus rapide.

Isolation des planchers

Malgré sa délicatesse, l’isolation acoustique phonique des planchers est d’une grande importance. Elle contribue en effet d’une manière optimale à la réduction des vibrations causées par les mouvements des individus. Elle reprend les principes de l’isolation murale, avec l’insertion entre le sol et le revêtement d’un isolant de type laine minérale ou plaques en polyuréthane.

Isolation des fenêtres

Les employés d’un immeuble à usage professionnel auront du mal à se concentrer et peuvent même être facilement stressés en cas de bruit continu lié au passage intensif des voitures. Ce dernier peut être à la source d’un effritement de la clientèle d’un hôtel. Pourtant, pour y remédier, il suffit d’une bonne isolation des fenêtres. Sur le marché, les options sont nombreuses, mais il faut privilégier le double voire même le triple vitrage.

Quid de l’isolation thermique

En Europe, de nombreux pays ont déjà pris des dispositions réglementaires destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant des bâtiments. En France, la disposition en vigueur actuellement s’appelle RT 2012. En Belgique, toutes les constructions doivent se soumettre aux exigences du label allemand depuis 2015 et respecter les obligations du passif. Les entreprises et commerçants locaux se mobilisent donc pour faire en sorte que leur consommation en énergie de chauffage soit la plus réduite possible.

Comme l’isolation phonique, l’isolation thermique nécessite une démarche globale considérant à la fois les fenêtres, les planchers, les murs, et surtout la toiture. Il importe tout de même de prioriser certaines parties, quand les moyens pour entreprendre les travaux sont faibles.

Contrairement aux idées reçues, seulement 16 % des pertes de chaleur d’un bâtiment proviennent des murs. S’il ne faut choisir qu’une partie pour engager des travaux d’amélioration thermique d’un immeuble à usage professionnel, le mieux est de choisir la toiture. Cette dernière est en effet à la source de 30 % de déperditions thermiques, une perte entraînant sans aucun doute une baisse de confort pour les collaborateurs et les clients d’une entreprise ou d’un commerce.

L’isolation de la toiture peut se faire aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur. Le choix entre ces deux options sera déterminé par la configuration et l’usage des espaces. Habituellement, peu de professionnels aménagent les combles pour en faire un espace de travail de qualité et préfèrent les laisser en l’état. Ce qui permet une mise en œuvre plus facile, avec une isolation intérieure par la pose d’un isolant sur le plancher. Dans le cas contraire, notamment si les combles étaient aménagés pour devenir une salle de réunion ou une pièce de stockage, l’isolation extérieure sous les rampants en deux couches entre et en dessous les chevrons est la meilleure solution.

L’isolation thermique des murs ne devra tout de même pas être négligée. Elle peut se faire aussi à l’extérieur comme à l’intérieur. Dans le premier cas, on pourra en profiter pour réaliser un ravalement de façade, une manière d’améliorer l’apparence de l’immeuble à usage professionnel ou commercial.

Sachez que certains matériaux offrent des résultats excellents aussi bien pour l’isolation phonique que pour l’isolation thermique. Il faut ainsi les privilégier. Les plus connus d’entre eux sont les laines de roche et les laines de verre.

Retour
Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.